A Tervuren, à 15 km de Bruxelles, il y a le Musée royal de l’Afrique centrale. C’est un ensemble de bâtisses néo-classiques bordé d’un jardin à la française : bassin central, buis taillés de part et d’autres, pelouses et allées de graviers. Le Roi Léopold II ordonna sa construction à la fin du 19e siècle. Il voulait y faire exposer les richesses du Congo. Un moyen d’exalter la grandeur de la petite Belgique, et surtout la sienne.

Lire la suite