jeudi 29 avril 2010

This is not my cup of tea

Fabienne Pompey

Fabienne Pompey est rédactrice en chef adjointe, chargée de l'Afrique subsaharienne. Entrée à Jeune Afrique en septembre 2008, elle a passé 15 ans sur le continent, en Afrique de l'Ouest puis en Afrique australe.

Vous parlez l’anglais avec un fort accent camerounais, ivoirien, français ou indien ? N'ayez pas peur. En Afrique du Sud, personne ne s’en offusquera. Tout le monde vous comprendra ou, en tout cas, essaiera. Surtout, on ne vous regardera pas de haut si l’anglais n’est pas votre « cup of tea ».

Lire la suite

lundi 26 avril 2010

Parlez-vous canadien ?

Séverine Kodjo-Grandvaux

Séverine Kodjo-Grandvaux est journaliste à Jeune Afrique depuis octobre 2006. Son domaine de prédilection ? La culture. Elle est d’ailleurs responsable de la rubrique "Lire, Ecouter, Voir" de l’hebdomadaire.

Ah, le Canada ! Son climat accueillant avec ses fréquents - 40°C dans le Yukon, sa faune hospitalière composée d’ours (blancs, gris, noirs, bruns… vous avez l’embarras du choix), de lynx et de loups.

Lire la suite

vendredi 23 avril 2010

Rendez-vous dans les hautes sphères

Marianne Meunier

Marianne Meunier est journaliste à Jeune Afrique depuis novembre 2005. Elle suit plus particulièrement l’actualité de la RD Congo, de la Mauritanie et du Nigeria.
 

Nous avons rendez-vous à Kinshasa avec un « grand-quelqu’un ». Un nom bien connu, un témoin de certains moments clés auxquels tout journaliste aurait aimé assister, un « VIP » qui ne va pas sans ses cerbères. Sa parole est rare, il fuit les médias.

Enfin, le voir… Pouvoir mettre un visage sur cette réputation, se faire son idée. Être à la source, ne plus être plus tributaire des récits de seconde main. Et peut-être, ensuite, composer son numéro directement pour s’informer. Merci à l’intermédiaire qui a arrangé la précieuse rencontre.

Lire la suite

mercredi 21 avril 2010

Le "marabout blanc" broie du noir

Christophe Le Bec

Christophe Le Bec est journaliste à Jeune Afrique depuis Septembre 2009. Il travaille essentiellement sur les sujets économiques et les questions de société en Afrique subsaharienne.

Il s’appelle Gérard de Coursières. À Conakry, il est connu comme le loup blanc. Pour de nombreux Guinéens, cet astrologue-numérologue français est celui qui avait prédit l’avènement de Moussa Dadis Camara. « La succession de Lansana Conté sera assurée par un jeune militaire du camp Alpha Yaya Diallo », aurait-il annoncé à la fin de 2008. Pour ses détracteurs, il n’est qu’un fin observateur du marigot conakryka, qui utilise habilement ses talents en prospective et en psychologie auprès de gens riches et crédules. La rumeur le dit même agent des services secrets français.

Lire la suite

jeudi 15 avril 2010

Grandeur et misère des zémidjans

Georges Dougueli

Georges Dougueli est journaliste à Jeune Afrique depuis juillet 2006. Il aime voyager et effectuer des reportages en Afrique subsaharienne.
 

Ils connaissent chaque nid-de-poule de Lomé. À les voir zigzaguer dans les rues défoncées de la capitale togolaise, on se demande comment les zémidjans (moto-taximen) arrivent à garder le contrôle de leurs engins. La tombée de la nuit ne leur fait pas lever le pied. Même pas peur ! Profitant de la fluidité de la circulation, ils pétaradent à plus grande vitesse ! L’exercice est à mi-chemin entre une course de moto GP et une compétition de moto-cross. Sauf que nos motards trompe-la-mort transportent un passager qui paie la course. Et qu’ils ne s’affublent pas du casque, encore moins de la combinaison de protection du légendaire Valentino Rossi : ces anonymes, aux traits fouettés par l’harmattan et tannés par le soleil, ne peuvent pas se le permettre.

Lire la suite

vendredi 2 avril 2010

Sembène Ousmane selon Sékouba Konaté

Cécile Sow

Cecile Sow est la correspondante de Jeune Afrique à Dakar depuis avril 2007. Elle couvre également la Guinée et la Guinée-Bissau

Le président intérimaire de la Guinée, le général Sékouba Konaté, c’est connu, est un homme peu loquace. Pourtant, après de longues semaines de discussion avec ses proches, il a accepté, en février dernier, d’accorder à Jeune Afrique sa première interview (voir J.A. no 2562 du 14 au 20 février 2010). L’entretien avait eu lieu à Cobayah, au domicile du directeur du protocole d’État, Mounir Cissé, dans la nuit du 10 au 11 février, en présence de quelques collaborateurs.

Lire la suite